La Coquille
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Bulletin d’information des propriétaires de Safari Condo vol. 7 num. 2, Septembre 2005


 


Approchez-vous, j’ai un secret à vous dire!

 

Par Michèle

 

Nous avons tous un endroit de prédilection dont nous ne parlons pas, comme si d’en parler le rendait banal, comme si le fait de le partager avec d'autres en diluait ce parfum qui nous attire tant. Il y a de ces endroits où l’on se sent bien, en paix avec soi-même et même peut-être, pour un bref instant, avec ce monde fou qui tourbillonne continuellement autour de nous. Cet endroit est différent pour chacun d’entre nous, il sera tantôt sauvage, en pleine nature ou à l’inverse, noyé dans la foule bigarrée de la grande ville. On peut atteindre ces moments de bonheur presque parfaits, la pagaie à la main, sur les eaux mouvantes du Saguenay, ou, assis en silence, devant une toile de Monet, au Métropolitan Museum of Art de New York. Je le confesse, j’ai un faible pour la mer. Mes endroits favoris sont immanquablement au bord de la mer, comme si son immensité avait le pouvoir de guérir mon vague à l’âme. Sanibel, mon île du sud, alanguie sous le soleil de la Floride au milieu de la mer turquoise et les îles de la Madeleine, mes îles du nord,  battues par le vent du large au milieu du golfe St-Laurent, sont deux de mes mouillages de prédilection où j’aime bien ancrer mon Safari Condo. Les îles sont comme un petit monde à part, où la vie prend son temps, et qu’il faut découvrir tout doucement, préférablement à vélo, afin d’en apprécier tous les secrets.

Approchez-vous un peu, que je vous chuchote à l’oreille mes endroits favoris :

 

Sanibel island, Floride : j’y aime l’absence de lumière de rue, de feux de circulation, de McDo,  d’annonces lumineuses et de tout bâtiment de plus de deux étages. J’adore son réseau de pistes cyclables, son côté résolument environnementaliste, ces oiseaux tropicaux et sa végétation luxuriante. Ceux qui aiment la vie trépidante, s.v.p. s’abstenir.

http://www.sanibelisland.com/

http://sanibelcamping.com/index.htm (L’unique camping, réservez longtemps à l’avance ou y aller plus tard au printemps)

 

 

Îles- de- la- Madeleine : J’y aime les gens! Même les touristes se transforment et s’humanisent lorsqu’ils arrivent aux îles. Les îles c’est la bonne bouffe, les cerfs-volants sur la plage, le porto entre amis et le ciel parsemé d’étoiles.

http://www.ilesdelamadeleine.com/

http://www.tourismeilesdelamadeleine.com/magdalen-islands/index.cfm

 

 

Lunenburg et Mahone Bay,  Nouvelle-Écosse : J’aime les rues de Lunenburg avec leurs pentes raides à la San Francisco, son camping en plein centre ville avec vue sur la mer, ses vieilles maisons de bardeaux multicolores, ses fruits de mer et ses journées brumeuses. J’adore aller en vélo de Lunenburg à Mahone Bay!  20 minutes de bonheur pour déboucher sur la baie avec le petit village tout au fond… Merveilleux!

http://www.town.lunenburg.ns.ca/

http://www.explorelunenburg.ca/

http://www.mahonebay.com/

 

 

Meat Cove, Nouvelle-Écosse : Coup de cœur. Le genre d’endroit qui va vous chercher aux tripes. Sauvage avec un goût de bout du monde. J’y aime les falaises vertigineuses, les baleines, le vent violent et la route de terre que vous devez emprunter pour vous y rendre et qui serpente le long des escarpements. Plaisir garanti.

http://www.campsource.ca/parks/contactinformation.aspx?parkid=3454 Si vous voulez réserver à l’avance.

Meat Cove n’est qu’une pointe à l’extrême nord de la Nouvelle-Écosse avec un seul camping. Ce dernier se tient sur le bord de la falaise avec une pente qui vous donnera envie d’ancrer votre véhicule dans le sol. Ce ne sera peut-être pas votre meilleure nuit de sommeil, mais elle sera inoubliable.

 

 

Acadia National Park, Maine : La mer à son meilleur. Presque sans plage, avec un bord de mer taillé dans le roc. Les plus belles pistes cyclables que j’ai jamais vues, véritables routes construites dans la montagne par Rockefeller dans la première moitié du 20e siècle. Afin d’alléger le trafic automobile, un système d’autobus gratuit vient vous cueillir directement à votre camping, avec votre vélo si vous le désirez! Et pour nous de la Beauce, c’est presque à la porte!! 

http://www.nps.gov/acad/  

http://www.barharborinfo.com/

 

 

 

Bon, maintenant que je vous ai tout dit ou presque, c’est votre tour. Quels sont vos endroits secrets? Je ne le répéterai à personne, je l’écrirai seulement dans La Coquille afin que nos amis en profitent à leur tour. Faites-moi parvenir vos textes par internet par le site de Safari Condo ou directement par le courrier à :

Safari Condo

a/s Michèle Nadeau

821 du Parc

St-Frédéric

G0N 1P0

 

 

 

L’air frais du bas du fleuve

 

Par James Carten

 

Écoeurés de cette chaleur probablement en provenance des fours du diable, comme un mémo du Bon Dieu afin d’amender notre style de vie, vers les quatre heures un lundi après-midi, après la troisième douche de la journée et après avoir passé au travers de quatre t-shirts, nous avons décidé en bon québécois de sacrer notre camp dans le bas du fleuve.

 

À 21 heures, nous étions installés pour la nuit au parc des Trois Bérets à St-Jean-Port-Joli (légal et gratuit). À 21 h 30 min, nous nous consolions sur un banc en face de la marina et même si nous avions manqué le coucher du soleil, nous avons eu le plaisir de passer quelque temps sur ce banc à savourer la brise pendant que les cubes de glace fondaient dans nos verres de rhum and Coke. Nous avons discuté des côtés positifs de la retraite et échangé nos idées sur ce que nous ferions le lendemain, tout en étant mutuellement en accord que le rendez-vous au garage du vendredi serait repoussé jusqu’au lundi. Ouaf!

 

Nos yeux et nos bedaines ne seront jamais assez remplis de la beauté autant visuelle que gastronomique entre, disons, Cap St-Ignace et tous les points à l’est, jusqu’au bout de la terre. Incapable de voyager comme du monde, ça nous a pris toute la journée pour nous rendre à Rimouski (ça prend à peu près le même temps en vélo….). Avec un effort, on s’est rendu jusqu’à Kamouraska pour dîner. En sortant du village, vers l’est, à gauche, il y a une maison avec une enseigne ‘’Pizza Mag’’ plantée sur le bord de la route où nous avons dégusté une pizza à l’esturgeon fumé. Sans trop exagérer, je peux dire que je mettrais la langue de Molière en banqueroute pour trouver le mot juste pour décrire cette pizza. Mais au lieu de trop forcer mes méninges, je vais dire, encore en bon québécois,’’Hostin de bœuf qu’elle est bonne!’’.

 

Les champs de canola avec les rouleaux de foin, les fleurs et les maisons de toutes les couleurs et de tous les styles, donnent à cette région une saveur très spéciale. St-Simon et St-Fabien, je les aime pour leur beauté.

 

Ah oui, finalement nous nous sommes mis en rade à la marina de Rimouski-Est ( $5.75/nuit pour stationner et $1 pour la douche). Comme nous n’étions partis avec grand chose dans le frigo, nous avons fini par faire un vin et fromage : mousse de saumon de Kamouraska,  Brie et camembert de Warwick, un Mission Hill Pinot blanc de l’Okanagan en Colombie-britannique accompagné de la musique de Chris de Burgh (ce n’était vraiment pas le moment de glisser mon CD de Blind Mississippi Moris). Le tout en face d’un super coucher de soleil et sous les regards des pêcheurs sur le quai (…bennn…ils ne nous voyaient pas vraiment, mais cette phrase semblait propice dans ce moment de réflexion).

 

Grâce à mon fils, qui lui l’avait su de sa conjointe, nous avons été aiguillés vers les Portes de l’Enfer, près de la réserve Duchenier. Au pire aller, c’est une belle place pour refaire les muscles de vos jambes, surtout dans les 300 marches qui descendent sur les bords de la rivière Rimouski. Les portes de l’Enfer tirent leur nom de l’époque de la drave parce que des hommes avaient trouvé la mort à cet endroit, dans les eaux tumultueuses de la rivière Rimouski.

 

Un pont suspendu traverse la gorge et la vue ainsi que la marche y sont dignes de mention. La première pour sa beauté et la seconde pour le cardio. Pas conseillé par les journées de canicule c’est certain!

 

Ste-Luce-sur-Mer. Il était une fois une place d’une grande beauté où les gens marchaient sur la plage ou sur la promenade, avec un petit café-terrasse pour prendre un verre, un vrai lieu de repos. Malheureusement, je suis passé par là il y a quelques années et l’envie de répéter l’expérience de souper avec une vue extraordinaire sur l’eau et la belle église au coucher du soleil a fondu rapidement. Plus capable de trouver un stationnement et, une fois trouvé, à moins de tomber sur un automobiliste gentil, ça prend une éternité juste pour traverser la rue. La plage ressemblait à une carte postale de station balnéaire. Ste-Luce-sur-Mer s’est transformée en  Riviera…..non merci…trop touristique à mon goût.

 

La beauté du bas du fleuve s’achève ce matin, après avoir passé la soirée au théâtre du Bic et la nuit dans leur stationnement. Notre dernière pensée pour cette région sera notre souper à la bonne franquette (phrase polie pour dire qu’on mange les restants) dans le parc du Bic près de la mise à l’eau des bateaux. Étrange ça, car c’est la première fois que je vois qu’on peut entrer sur un des fiefs de la SEPAQ sans payer de droit d’accès. En tout cas, bon souper, la marée basse dénudant tous les secrets  de la baie, une envie énorme de rester encore une journée pour faire du kayak autour des îles.

 

Non, nous ne retournerons pas chez nous bêtement comme ça, je vais prendre une fois de plus la route des Navigateurs (route 132) et je vais remplir mon frigo de fruits de mer….Après tout, ça va prolonger le rêve en passant par le palais hein?

 

 

Les pneus et votre Safari Condo

Par Daniel

 

Les pneus sont une des composantes de votre véhicule qui influence à la fois le confort, la consommation et surtout, la sécurité de votre Safari Condo. Je reçois beaucoup de questions de votre part concernant ce sujet. L’achat de pneus est onéreux et on veut s’assurer de prendre la bonne décision, puisque qu’en cas d’erreur, nous devrons l’assumer pour plusieurs milliers de kilomètres. Voici donc un petit résumé afin de vous aider à vous y retrouver.

 

Choisir le bon type de pneus : LT (light truck) ou P ( passenger)

 

Plusieurs de nos véhicules (les 2500 et 3500) sont déjà équipés de pneus LT. Pour tous ceux qui sont équipés de pneus de type P (1500 et  Safari/Astro) , si lorsque le véhicule est chargé vous trouvez qu’il manque de stabilité, lorsque vous remplacerez vos pneus choisissez des types LT. Le pneu de de type P favorise le confort, mais offre une conduite moins précise. Parce que ses flancs sont moins rigides que le type LT, la conduite de votre véhicule sera plus valseuse lorsque ce dernier sera chargé. Leur pression maximum autorisée est normalement plus basse, leurs flancs sont plus mous, offrant du même coup une plus grande douceur de roulement, mais aussi une plus faible stabilité sous grande charge.

 

 

Pneus d’hiver ou 4 saisons : Un choix sécuritaire

 

Du point de vue sécuritaire, de bons pneus d’hiver feront une différence incroyable lors de vos déplacements sur nos routes enneigées.  Si vous utilisez votre véhicule de façon quotidienne ou que vous sortiez par toutes les conditions,  les pneus d’hiver devraient être un incontournable. Je lisais dernièrement que dans certains pays du nord de l’Europe, la loi oblige les automobilistes à munir leur véhicule de  pneus d’hiver. Si c’est une utilisation occasionnelle, que vous pouvez choisir de ne pas rouler lors de mauvaises conditions, vous pouvez alors vous permettre de conserver des pneus 4 saisons en excellent état.

 

Les deux types de pneus dont j’ai parlé plus haut sont aussi disponibles pour l’hiver. Pour certains ( Safari/Astro), il serait possible de mettre des pneus de type LT l’été lorsque le véhicule est plus chargé et de choisir des types P  l’hiver si on ne s’en sert que comme automobile. Le véhicule sera alors beaucoup plus léger puisque qu’on n’y retrouve plus d’eau, de vélo, vêtements, etc.

 

 

Avoir la bonne pression : Confort ou économie?

 

Si parfois nous avons peut-être l’impression qu’il n’existe qu’une seule pression qui convient à nos pneus, la réalité est tout autre. Il est certain que nous ne devons jamais excéder le maximum de pression donnée par le fabricant des pneus, mais nous pouvons cependant ajuster la pression de nos pneus à la baisse ou à la hausse selon la période de l’année, de l’état des routes sur lesquelles nous roulerons pour un voyage donné et de la charge du véhicule. Un pneu plus dur vous donnera une meilleure consommation d’essence pour un voyage en Floride sur des autoroutes impeccablement pavées, mais la même pression sur les routes du Québec au printemps risque de vous donner l’impression que vos yeux vont tomber sur le tableau de bord d’un moment à l’autre.

 

Voici deux exemples :

La pression confort pour un véhicule de série M 2500 (avec 8 boulons par roue) pourrait être de 50 psi en avant et 55 psi en arrière. La pression économique pour le même véhicule serait de 60 psi en avant et de 70 psi en arrière.

 

La pression confort pour un véhicule de série L 3500 légèrement chargé pourrait être de 50 psi en avant et de 55 psi en arrière.  La pression économique pour le même véhicule serait de 60 en avant et 70 en arrière.

 

Trop durs ou trop mous?

 

Il est important de vérifier (environ au 5,000km) la bande de roulement du pneu, car c’est elle qui vous dira si vous roulez avec des pneus trop durs ou trop mous. Idéalement, la bande de roulement devrait montrer une usure la plus uniforme possible sur toute sa surface. Une bande de roulement avec de l’usure au centre seulement est un signe que les pneus sont trop durs. Si l’usure se retrouve sur les côtés de la bande de roulement, c’est un signe que les pneus sont trop mous. 

 

Permutation : tout le monde change de place!

 

Il est important de faire faire la permutation des pneus telle que suggérée par le fabricant du véhicule.

 

Quelle marque de pneus est la meilleure?

 

Si votre choix s’arrête sur  n’importe laquelle des grandes marques connues, je ne crois pas que vous puissiez vous tromper.  Personnellement, j’aime bien la douceur de roulement des Michelin, mais ce que les pneus de qualité offrent surtout c’est une grande durabilité. Ils peuvent peut-être paraître dispendieux, mais ils résisteront beaucoup plus longtemps que les pneus bon marché. 

 

 

 

Un face lift à bon marché

 

Vous voulez donner un peu de gueule aux roues de votre Safari Condo sans pour autant investir dans des roues de magnésium? Allez voir sur Internet les nouveaux enjoliveurs que nous vous avons dénichés!  Nous avons mis les photos ‘’avant ’’ et ‘’après ’’ afin  que vous puissiez juger par vous-même du résultat de notre petite intervention esthétique.

 

 Allez voir sur Safaricondo.com puis cliquer sur quoi de neuf

 

Prix de l’opération : $ 130 (+ transport si expédiés chez-vous)

Disponible sur toutes les Safari Condo à partir de 2003 (roues de 16’’)

 

 

Le grand rassemblement de Shawinigan, tout un succès!

Par Michèle

Cette année nous avons battu notre record de participation lors du grand rassemblement de Shawinigan. 166 équipages ont répondu à l’appel de cette grande migration annuelle et si vous voulez voir de quoi ça avait l’air, les photos sont maintenant sur internet. Nous voulons remercier du fond du cœur nos trois gentils organisateurs, Michel Thibault, Roger Sauvé et Denis Drouin, qui nous ont organisé une fin de semaine dont tout le monde se souviendra longtemps.

 

Merci également à tous les bénévoles qui ont mis la main à la pâte afin de rendre cet événement possible. Ils se sont occupés en autre de l’accueil, de placer les véhicules lors de l’arrivée, de la condo-boutique, des excursions en vélo, de la sonorisation, de la photo, du concours du savant fou (juges et participants) etc., etc., etc. Mille fois merci à tous. 

 

À Raymonde. C’est grâce à elle si Daniel et moi ne mourons pas de faim pendant la fin de semaine! J

 

Tous les figurants de la Tequila photo. Pour ceux qui étaient absents, disons que nous avons pris une photo de famille du haut des airs J vous pouvez la voir sur notre site Internet sous quoi de neuf.

 

Merci à nos fournisseurs dont la grande générosité nous a une fois encore permis d’avoir une table débordante de cadeaux.

 

Merci à Michel Martineau pour la démonstration/conférence sur le kayak. Michel fait partie de la famille des condistes,  est instructeur de kayak et propriétaire de la compagnie Parcours Aventures inc.   http://www.parcoursaventures.com/

 

Merci à M. Reich ainsi que toute l’équipe du parc de l’île Melleville.

 

Un merci particulier à l’équipe de réparation de Safari Condo qui a fait un travail extraordinaire pendant toute la fin de semaine. Merci la gang!

 

À Jocelyne Thifault pour son aide professionnelle. Jocelyne fait aussi partie de la famille des condistes et est une professionnelle des communications et des relations publiques. Elle est propriétaire de Cyrano Communications. [email protected]

 

À tous les participants, vous êtes un groupe vraiment incomparable. Les officiels du Parc de l’île Melville et les campeurs saisonniers nous ont élu le groupe le plus discipliné et le plus civilisé qu’ils n’ont jamais rencontré. J Bravo à vous tous!!!

 

Et n’oubliez pas notre prochain rassemblement au mois de juin 2006 à Rivière-Du-Loup!

 

Concours de photos

 

Allez condistes, à vos classeurs! Septembre est en effet la période de l’année où vous devez repasser en revue vos photos de voyage afin de participer à notre concours annuel. Dans la mesure du possible, nous afficherons la plupart des photos sur le site Internet de Safari Condo et une douzaine se retrouvera sur le calendrier 2006. 

Voici quelques règles à suivre si vous voulez participer :

1 : Le sujet doit se rapporter à Safari Condo (véhicule, escargot, logo, etc.)

2 : Vous envoyez un maximum de 3 photos.

3 : Pour les photos papier, bien vouloir nous faire parvenir un double, car aucune photo ne sera retournée.

4 : Les photos numériques devront avoir un minimum de 2 millions de pixels.

5 : Bien identifier vos photos à votre nom et indiquer l’endroit où elles ont été prises.

6 : La date limite pour participer : 31 octobre 2005.

7 : Les photos seront jugées selon les 3 critères suivants : originalité, émotion et technique.

8 : En participant, vous donnez le droit à Safari Condo de se servir de votre photo à des fins publicitaires (comme dans la brochure ou sur notre site Internet) ou simplement afin d’agrémenter notre calendrier.

9 : Les prix attribués pour les 3 gagnants seront…Une surprise! J

 

Pour les photos imprimées, vous faites parvenir vos photos à l’adresse suivante :

Safari Condo, concours de photos, 821 du Parc, St-Frédéric, G0N 1P0

Pour les fichiers numériques, les faire parvenir à l’adresse suivante : [email protected]. Et dans la case objet inscrire en majuscule : PHOTOS 2005.