La Coquille
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Bulletin d’information des propriétaires de Safari Condo vol. 7 num. 3, Décembre 2005


 


Un peu de thérapie

 

Par Louise Genest et Jean Therrien

                                      

Après un été à parcourir les quatre coins de notre province et de ses voisines, à vivre l’expérience de nos routes, je me suis dit qu’il me ferait du bien de partager nos moments d’impatience avec d’autres condistes. Qui n’a pas dit quelques mots durs envers son pilote ou son navigateur?

 

Eh que la pression peut monter vite dans certains moments! Je me souviens de mon passage à Détroit : c’était la première fois que nous passions les douanes avec notre Safari Condo. J’étais stressée et toutes ces histoires d’horreur aux douanes me revenaient à l’esprit. Au réveil, nous avons eu la visite de contrôle des policiers et par la suite, l’accueil le plus froid jamais connu d’un douanier. En traversant les frontières, je demande à mon conjoint de trouver une place pour arrêter afin de démarrer mon ordinateur qui contient les cartes et le système GPS.  J’avais peur d’avoir l’air terroriste devant le douanier!

 

On est ici dans l’univers des camions de transport. Il y a autant de camions que d’autos. Entre deux camions, on réussit à voir une pancarte de sortie d’autoroute. On arrête près du centre-ville,  j’initialise l’ordinateur, ajoute notre emplacement, demande la direction, et on repart : tourne à gauche et puis à droite, quelquefois je lui dis l’autre droite pour bien préciser un clignotant du mauvais côté puis tout droit tout en baissant un peu les yeux pour regarder un peu le trajet… Il me demande à droite ou à gauche? Comment ça à droite ou à gauche! Je me lève la tête et vois le choix, regarde à nouveau la carte pour prendre la décision, et oups! Trop tard, il a pris la fourche à droite au lieu de celle de gauche! On se repositionne rapidement : « ok continue jusqu’à la rue X et tourne à droite ». Je reviens à mon ordinateur lorsqu’il dit : « il y a un détour! » À deux, on surveille les pancartes avec les flèches pour le détour, à chercher les noms de rues et entre deux regards, je me dépêche de demander de l’aide à mon ordinateur. Avez-vous déjà remarqué qu’ils ont tendance à oublier ou à mettre en retrait la « maudite » petite pancarte qui te permettait de revenir à ton chemin!

 

Bon enfin, on se croit sur la bonne rue qui nous sortira de la ville quand nous voyons un autre choix à la dernière minute et, comme de raison, il y a une auto à côté qui est dans la voie qu’il faut prendre. On se retrouve dans un cul-de-sac. On se regarde et on ne parle plus : la tension est à son maximum. Je prends une grande respiration en silence. On revient sur nos pas. On essaie de prendre la première rue, mais elle est à sens unique; la deuxième est en construction. On prend la troisième, passe en dessous de l’autoroute qu’il faut prendre, mais pas d’entrée…Et ça continue. J’essaie de faire baisser la tension en lui disant : « c’est pas grave ça nous permet de visiter la ville! ». Il a des couteaux dans ses yeux.

Ce qui arrive dans ces moments, c’est qu’à force de tourner à droite et à gauche on revient au même endroit où on est passé il y a 15 minutes. Ho! la! la! Ça va pas bien! Je le regarde, il me regarde, et… j’éclate de rire, je pleure de rire tellement la situation est cocasse. Il se met à rire à son tour et la tension baisse enfin.

 

Après cette expérience, je constate que le GPS que j’ai acheté avant les vacances a ses limites et que les cartes contenues dans le logiciel n’indiquent pas toutes les petites rues en construction, les rues barrées et les nouvelles rues et qu’il y a même des édifices de construits dans d’autres.

 

Malgré toutes les technologies qui existent et aussi bonnes qu’elles puissent l’être, rien ne vaut les éclats de rire et les mots qui sont parfois si durs à dire dans les moments de tension.

 

Je m’excuse…Tu avais raison… et je t’aime mon amour!

 

Grand rassemblement 2006

Rivière-du-Loup

Par Michèle

 

Déjà notre 8e rassemblement! La famille Safari Condo s’élargit tous les ans, mais elle a su conserver la simplicité et la chaleur humaine de ses premières années.  En effet, le grand rassemblement est plus que jamais une opportunité extraordinaire d’échanger amitiés, expériences, et de découvrir une nouvelle région du Québec.  En juin 2006, les Leclerc nous attendent en grand nombre au camping du quai à Rivière-du-Loup. Avec eux,  nous découvrirons une région où l’histoire est écrite sur les façades fleuries des vieilles demeures,  où vous pourrez partir à la chasse à la baleine (caméra seulement!) ou simplement vous prélasser sur le bord du fleuve. Cette année, nous changeons légèrement la formule : depuis le tout premier rassemblement, les organisateurs prenaient généralement tout en main et plusieurs des activités proposées pendant la fin de semaine étaient comprises dans le prix de l’inscription. Afin de permettre au plus grand nombre de condistes possible de se joindre à nous et d’abaisser le coût de cet événement, cette année, l’inscription comprendra les 3 nuitées, le chapiteau et le souper traditionnel du samedi soir. Pour le reste, vous serez entièrement libre du choix de vos activités. Lors de votre arrivée, un guide complet de la région vous sera remis et vous y  trouverez la liste de toutes les activités que la région a à vous offrir. Rivière-du-Loup c’est bien sûr le parc linéaire du petit Témis, le fleuve pour le kayak, un charmant centre-ville à deux pas d’un parc où vous pourrez flâner à votre guise, mais c’est aussi et surtout une région où vous pourrez jouir des doux plaisirs de la table entre amis. Je vous ai d’ailleurs préparé une petite liste d’épicerie qui pourra s’avérer à la fois amusante et savoureuse. Elle devrait remplir votre frigo d’une odeur de terroir et se marier parfaitement avec notre méchoui de bison du samedi soir.

 

À part le souper,   nous aurons bien sûr notre concours du savant fou pour tous ceux et celles qui ont la gâchette de la perceuse facile. Vous avez eu une bonne idée dans votre Safari Condo? Partagez-la avec tous et faites en profiter la grande famille des condistes. De plus, deux conférences auront lieu sous le grand chapiteau : la première sera donnée par Mme et M. Gaétan Boucher qui vous entretiendront de L’Europe en Safari Condo, et la seconde par Daniel, qui comme d’habitude, se fera un plaisir de donner trucs et conseils, autant aux nouveaux qu’aux anciens condistes. Ceux qui le connaissent, savent comment il sera heureux de vous entretenir de ses nouvelles trouvailles, inventions et bidules technologiques. La condo-boutique ouvrira ses portes tous les avant-midi et notre équipe volante sera une fois de plus au rendez-vous pour résoudre vos petits problèmes. Notez que vous devez prendre rendez-vous avec Frédéric directement à l’usine, si vous avez des besoins particuliers. C’est très important, car aucune réparation ne sera effectuée sans qu’un rendez-vous n’ait été pris au préalable

 

En 2005, nous étions 166 équipages à avoir répondu à l’invitation de Denis, Michel et Roger pour le grand rassemblement de Shawinigan. Nous avons dû refuser 20 équipages par manque d’espace. Réservez tôt! Formulaire ICI !! J On s’en reparle plus en détail dans la prochaine Coquille.

                              

En terminant, si vous voulez recevoir votre guide touristique officiel du Bas-Saint-Laurent directement chez-vous et planifier votre fin de semaine dans le confort de votre foyer, voici comment vous le procurer :

 

Par téléphone :  (514) 873-2015 ou 1-877-266-5687

 

Par écrit : Tourisme Québec  C.P. 979, Montréal, (Québec), H3C 2W3

 

Site Internet : www.bonjourquebec.com

 

Liste d’épicerie

pour  le Grand Rassemblement 2006 de Rivière-du-Loup

 

Par Michèle

 

Que diriez-vous si, au lieu de prendre l’autoroute 20, vous preniez le temps de flâner un peu et d’emplir votre garde-manger sur votre route vers  Rivière-du-Loup. De la 132, vous pourrez laisser couler votre regard sur le fleuve, admirer les vieilles maisons et surtout, arrêter quand bon vous semble afin de  charger votre Safari Condo  de succulents  produits de la région. Hummmm, ce que c’est bon d’être gourmand!

 

Voici donc un itinéraire d’ouest en est :

 

La Pocatière :

 

Le marché des Caburons, 496, route 132. Produits du terroir de la Côte-du-sud. Boulangerie, bar laitier, épicerie fine chocolats, pâtisserie raffinées et les produits du terroir de la société des alcools. Horaire :Lundi au mercredi, de 9h30 à 17h30. Jeudi, vendredi, de 9h30 à 21h. Samedi, de 9h30 à 17h. Dimanche, de 12h à 17h.

 

Fromagerie Le Mouton blanc : 176, route 230 Ouest. Dégustez ces fromages distinctifs de la région du soleil couchant et appréciez  le vrai goût de Kamouraska. Horaire : Lundi au samedi, de 13h à 18h.

 

 

Kamouraska :

 

La Fée Gourmande, 167ave Morel. Assortiments de chocolats fins au pur beurre de cacao fabriqués sur place dans la tradition des artisans chocolatiers européens. À emporter ou à déguster au jardin en été, ou dans le salon de thé au printemps ou à l’automne. Cafés pression, cafés rares, thés du monde en feuilles, chocolat chaud. Horaire : de  Pâques jusqu’au 23 juin, du jeudi au dimanche, de 11h à 17h.

 

Boulangerie Niemand, 82, ave Morel. Grande variété de pains frais du jour, de biscuits et de viennoiseries. Horaire : De la mi-avril au 23 juin, du jeudi au dimanche, de 9h à 18h.

 

Poissonnerie Lauzier, 57, ave Morel. Grande variété de fruits de mer et de poisson frais, marinés ou fumés sur place selon des méthodes artisanales. Horaire : Du 1e avril au 15 octobre, tous les jours de 10h à 18h.

 

Pêcheries Ouellet, 38A, ave Morel. Fumoir artisanal, produits fins de la mer. Ses produits fumés sont renommés : esturgeon, anguille, saumon, pétoncle, crevette, moules et truite. Horaire : Mai à octobre, tous les jours, de 9h à 18h.

 

Magasin général de Kamouraska, 69, ave Morel. Véritable invitation à la gourmandise, les comptoirs regorgent de produits fins. Horaire : Début juin à la fin octobre, tous les jours, de 9h à 19h.

 

St-Germain-de-Kamouraska

 

Brasserie Breughel, 68, route 132. Bière blanche sur lie brassée artisanalement. La Kamour. Riche en alcools aromatiques refermentées en bouteille selon la méthode champenoise. Des bières aux framboises, cerises, brunes, ambrées etc. Horaire : 1e mai à la fête du travail, tous les jours, de 10h au coucher du soleil.

 

St-André-de-Kamouraska

 

La Boucanerie, 111, rue Principale. Vaste choix de poissons frais, de fruits de mer, de finesses cuisinés sur place et de produits marinés. Dégustez notre populaire chaudrée. Horaire : Tous les jours, de 8h à 19h.

 

St-Pacôme

 

Vin artisanal Le Pacômois, La framboisière des 3, 19, rue du Domaine. Vaste gamme de boissons alcoolisées à base de framboises, de bleuets et de fraises. Horaire : Tous les jours, de 9h30 à 17h30.

 

La fête de Gros Cap

Par Camil

 

«Voulez-vous des zéplans?» On terminait un séjour de deux semaines aux Îles-de-la-Madeleine avec la fête de Gros Cap. Déjà, le camping avait commencé à se remplir le jeudi soir. Tous les sites étaient occupés le vendredi midi ; les Madelinots reprenaient possession de leur île en ce début de septembre : les touristes étant presque tous partis.

 

Pour nous, les trois équipages de Safari condistes que nous étions, c’était l’occasion de fêter une dernière fois avec les gens du coin. Le lancement de cette fête s’amorça par une grande virée, le vendredi à la brunante, sur tout le territoire de Gros Cap. Dans les boîtes des camionnettes, les cadres de truck, comme on dit là-bas, les fêtards s’étaient entassés, chantaient et criaient en frappant sur des casseroles.  Les gens sortaient sur les balcons en saluant le cortège animé qui défilait dans les rues.

 

Comme c’était le dixième anniversaire du canton de Gros Cap, une des activités principales de la fin de semaine commençait le samedi : le tournoi de boule. Onze équipes de onze personnes comprenant les enfants, les papas et les mamans étaient déjà inscrites au tournoi dès le commencement. Le jeu de boule c’est un amalgame de base-ball et de balle lente qui se joue avec une balle bleu-blanc-rouge et avec des particularités locales où, parfois, on peut retrouver cinq coureurs sur le premier des quatre buts!

 

Pendant ce temps, ceux qui étaient libres pratiquaient leurs pièces musicales en vue de la soirée du spectacle amateur. D’autres encore, assis devant une anse ou un paysage enchanteur, peaufinaient leurs croquis afin d’achever leurs peintures à temps pour le grand barbouill’Art du lendemain lors de la mise aux enchères de leurs toiles.

 

Et tous étaient heureux de se retrouver dans cette atmosphère de fête. «Voulez-vous des éperlans?» Comment résister à l’offre de madame et monsieur Jomphe!   Notre repas du dimanche tout succulent qu’il fût, marqua le début du retour sur la terre ferme.

 

Osez l’hiver!

Par Michèle

 

Depuis plusieurs années, Daniel et moi sommes devenus des adeptes du camping d’hiver. Nous avons déjà passé la nuit de Noël dans notre Safari Condo, lui en complet cravate et moi en robe du soir, avec une vue imprenable sur les remparts de Québec et le château Frontenac. Nous nous rendons chaque année à Baie St-Paul, entre Noël et le jour de l’an, afin de faire le tour des galeries d’art, de se payer une bonne bouffe et de prendre une marche le soir sur la rue principale tout illuminée pour la période des fêtes. Daniel a aussi ses expéditions de motoneige au nord de La Tuque ou dans les monts Valin. De vraies sorties d’hommes, celles-là. Si, à ces moments-là, je les laisse aller sans moi à leurs misères d’hommes et à leur -40C, je ne manque jamais notre fin de semaine sur les glaces de la Baie des Ha!Ha! Peu importe la température, je pellette mon patio, y installe mes chaises et profite de cette fin de semaine pour faire le plein d’air arctique du Saguenay!  Vous aussi pouvez oser l’hiver! Profitez par exemple du confort douillet de votre Safari Condo le soir de Noël, chez la parenté. Ne pas coucher sur le matelas pneumatique posé à même le sol, avec les enfants qui se lèvent à 6 heures du matin afin de profiter de leurs nouveaux jouets,  peut-être un début assez tentant pour bien des condistes. C’est aussi une façon douce de s’initier au camping d’hiver. Vous serez branchés à une source d’électricité, aurez accès à une douche chaude et, en cas de regrets, la maison vous tendra les bras. Attendez de voir la tête de vos proches lorsque vous leur direz que vous dormirez dehors! (La partie la plus difficile n’est pas de passer la nuit dans votre Safari Condo, mais bien de les convaincre que vous ne manquerez de rien. Cette année, pendant le temps des fêtes, Daniel et moi avons planifié un voyage d’hiver à Boston. Sur notre route de retour, nous allons en profiter pour satisfaire un fantasme que Daniel et moi partageons depuis notre adolescence : voir les plages d’Old Orchard l’hiver, sans la foule, sans le bruit, juste la mer et la neige. Je suis certaine que ce sera comme dans la chanson de Gilbert Bécaud : « Et que la plage est comme un ventre que personne n'a touché. »

 

À cet égard, nous organisons, de façon informelle, une fin de semaine de camping hivernal au mois de février. Comme le nombre de places est limité, si vous êtes intéressé réservez tout de suite. Il ne reste que quelques places! Vous trouverez tous les détails sur la fiche qui suit :

 

Une expérience hivernale

 

Dates : 17, 18 et 19 février 2006.

 

Lieu : Camping polaire, St-Léonard de Portneuf

 

Coût : 100,00$ par équipage de 2 personnes.

 

Le forfait comprend :

2 nuitées de camping avec électricité, douche à l'eau chaude, toilettes, lavabo et séchoir (vendredi soir et samedi soir),

1 repas, table d’hôte pour 2 personnes le samedi soir, dans l’abri boréal,

une randonnée guidée au flambeau de 90 minutes en raquettes avec feu de camp et chocolat chaud, après le souper,

le déjeuner du dimanche matin.

 

Nombre de places disponibles: 20 équipages

 

Activités sur place :

ski de fond (20 km de pistes entretenues),

raquette (piste entretenue),

patinage (patinoire à 5 minutes à pied),

motoneige (sentier provincial).

 

Date limite d’inscription : fin décembre 2005.

 

Pour réservation : téléphoner à Michèle au 418-253-5888, laisser vos coordonnées si c’est le répondeur.

 

www.campingpolaire.com

 

Les conseils de Daniel

Par Daniel, qui vous souhaite un joyeux Noël!

 

Chauffage à essence

 

Si votre véhicule est équipé d’un chauffage à essence et que vous utilisez ce dernier l’hiver, il est important de vérifier :

1-       que la sortie des gaz n’est pas obstruée par de la glace ou de la neige. Si c’était le cas, votre chauffage ne fonctionnerait pas. 

2-       Que votre détecteur de monoxyde est toujours en fonction.

 

 

Être bien assuré à juste prix

 

 Je constate deux choses au sujet de l’assurance pour nos Safari Condo : la première est que parfois le véhicule est mal assuré et la seconde est que certains déboursent beaucoup trop pour leurs primes. Nous avons souvent observé que les compagnies qui ne sont pas spécialisées dans le domaine du VR, assurent souvent sans le savoir le véhicule, mais pas la conversion. Le pire est que le client pense faire une bonne affaire puisque le prix demandé est très raisonnable, mais c’est loin d’être le cas. En effet, lors d’un accident, cela peut facilement tourner au cauchemar. Pour ce qui est des prix, magasinez! Encore une fois, les compagnies non spécialisées, qui n’ont pas d’expérience en ce domaine, vous vendront une protection à un prix plus élevé et qui sera moins complète. Il existe deux compagnies spécialisées dans le domaine du VR au Québec : Assur-Experts et Aviva Elite.  80% des Safari Condo qui arpentent les routes sont assurés par le groupe Assur-Experts.. C’est la compagnie d’assurances qui offre la protection la plus complète au meilleur prix pour les véhicules de classe B. Ce ne sont pas tous les bureaux d’Assur-Experts qui ont le programme pour les véhicules récréatifs. Plusieurs de nos clients font affaire avec le bureau Assur-Experts de la Beauce, puisque ce dernier connaît très bien notre produit.  Faites quelques appels téléphoniques, ça pourrait vous sauver beaucoup de sous et de tracas.

 

http://www.assurexperts.qc.ca

 
Le bureau de la Beauce :
LESSARD & ASSOCIÉS inc.
256 Principale, Vallée-Jonction
G0S 3J0
Tél. 418-253-5413
Fax. 418-253-5155
Demandez Marc.

 

https://secure.avivacanada.com

 

Nouveautés pour 2006

 

Un nouveau moteur diesel

 

Un tout nouveau moteur diesel est  maintenant disponible sur les 18’ 2 500 et les 20’ 3 500. En effet, GM offre maintenant sur les Savana/Express cargo une version encore  plus économique de son fameux moteur Duramax 6,6L Turbo Diesel. Ce dernier équipait depuis déjà quelques années les Pick-up de GM. La version du moteur utilisée dans les fourgonnettes différera de celle des Pick-up, car on en a  optimisé l’économie avec le véhicule seul, contrairement au pick-up qui est à son meilleur en remorquage lourd. Remarquez que cela donnera quand même près de 9 000 Lb. de capacité de remorquage. C’est à ce jour notre véhicule le plus puissant et le plus économique. Nous avons présentement deux véhicules sur la route, le mien et celui de Benoît, et nous sommes en train de cumuler les données de consommation. Après un rodage de 5000 km, nous avons réussi à avoir une consommation de 25 milles au gallon (11,3L/100km) à 108Km/H à une température de 4C. La consommation d’un véhicule équipé d’un moteur à essence par cette même température aurait été de 20 milles au gallon. Il est facile de croire que nous pourrons aisément atteindre les 26 milles au gallon(10,87L/100Km), à 110 Km/H, en été sur autoroute. De plus, lors d’un récent voyage aux monts Valin, au nord de Chicoutimi, avec une remorque fermée et deux motoneiges, par une température de -7C en moyenne et une vitesse de 105 KM/H, j’ai fait 17,28 milles au gallon (16,35L/100Km) avec mon LX. L’an passé, pour le même voyage, avec le même véhicule équipé d’un moteur à essence, j’avais une consommation de 12,8 milles au gallon. Il est à noté que le prix du véhicule seul avec moteur diesel est de 8 800$ de moins qu’une Dodge Sprinter avec pratiquement la même économie et, surtout, beaucoup plus de puissance. Le Duramax a 250 HP et 460 Lb de couple contre 154 HP et 243 Lb de couple pour le Sprinter.

Le plus grand frigo de tous les classe B

 

Notre LX 2006 offrira dorénavant 7 pieds cubes de frigo : c’est de loin le plus grand frigo pour un classe B. Fini de boire de la bière chaude au détriment de la salade froide!

 

Pour les maniaques de la consommation

 

Vous trouverez sur notre  site internet le petit programme que j’ai développé afin de  calculer ma consommation. Vous pouvez le télécharger du site à votre ordinateur. Vous verrez, il est simple d’utilisation et vous avez toutes les informations sur une même page. Ça me fait plaisir de le partager avec vous tous. 

 

Petites annonces

Madame et monsieur Fernand Julien auraient aimé qu’un équipage de condistes se joigne à eux pour un voyage en Floride. Départ en janvier. Vous pouvez les joindre :

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

Bonjour j'aimerais donner l'information suivante à tous les condistes désireux de vivre l'expérience d'un voyage au Mexique cet hiver. C'est notre deuxième expérience de camping dans ce pays merveilleux et, malgré les apparences, sécuritaire. Nous partons le 8 Janvier 2006; ceux et celles intéressés par cette expérience  peuvent communiquer par courriel dans un premier temps. Il est possible d'aller dans un terrain de camping organisé et même faire du camping sauvage en prenant les précautions nécessaires. Nous prévoyons être au Mexique entre 6 et 8 semaines. Nicole et Luc.xxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

EXPOSITION ANNUELLE DE PEINTURE DE PIERRE LECLERC

 
Nous désirons, par la présente, vous inviter à notre exposition annuelle intitulée  «Au fil des saisons» qui se tiendra à Place de la Cité, à Québec, dans l’ancien local de la librairie anglaise, via le corridor du rez-de-chaussée, entre New Look et la Banque Nationale. Nous serons heureux de vous recevoir du 6 décembre au 24 décembre 2005.

 

Pierre Leclerc (peintre et condiste)

 

Concours de photos 2005

 

Quelle énergie et quelle passion! Nous avons reçu plus de 150 photos et encore une fois nos juges n’ont pas eu la tâche facile à choisir les trois photos gagnantes.

 

Bravo à nos gagnants et merci à tous d’avoir participé en si grand nombre. La plupart des photos des participants se retrouveront sur notre site internet sous le coin des condistes. Plusieurs se trouvent aussi sur notre calendrier 2006. En passant, j’aimerais dire en votre nom, un grand merci à Stéphane qui s’occupe du concours de photos et du montage du calendrier. C’est un très gros travail (bénévole) pour un gars déjà très occupé. Merci Steph! J Nos gagnants remportent des condo-dollars, comme prix,  échangeables à l’usine ou à la condo-boutique. Ceux qui nous auraient fait parvenir les photos un petit peu trop tard, ne vous inquiétez pas, nous les conservons précieusement jusqu’à l’an prochain.

 

1e Prix : Mme Rolande Pilote, 100$, mois de janvier (s.v.p Mme Pilote, communiquez avec nous!)

2e prix : Lucille Binette et Michel J. Desnoyers, 75$, mois de février

3e prix : Louise Lanthier et Pierre Boivin, 50$, mois de mars.