La Coquille
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Bulletin d’information des propriétaires de Safari Condo vol. 9 num. 1, Avril 2007


 

Rendez-vous 2007

RASSEMBLEMENT AUX ÎLES DE LA MADELEINE

IMPORTANT : à lire absolument si vous venez aux îles!

Par Michèle

 

1. URGENT : ENVOYEZ-NOUS VOTRE FICHE D’INSCRIPTION!

Plusieurs inscriptions nous sont déjà parvenues pour le Rendez-vous 2007 aux  Îles de la Madeleine.  Certains arrivent plus tôt, plusieurs ont réservé le traversier supplémentaire du 23 juillet, et d’autres, enfin, arrivent le lendemain. Mais, dans tous les cas, vous devez nous faire parvenir votre fiche d’inscription! Certains pensaient que le fait de réserver le traversier suffisait. Comme nous le signalions dans La Coquille de décembre, vous devez vous inscrire et nous indiquer vos choix de menus afin que nous soyons capables de planifier le banquet. Vous devez aussi remplir tous les renseignements requis sur la fiche. Alors ne tardez pas!

 

2. Les inscriptions sont maintenant terminées.  

Les fiches d’inscriptions ne sont pas toutes entrées mais nous devrions être plus ou moins 150 véhicules. Merci de participer en si grand nombre au rassemblement des Îles de la Madeleine.  Prendre le bateau en groupe devrait être un souvenir inoubliable pour tous les condistes. Sur le bateau de nuit, le 23 juillet, environ 80 Safari Condo vogueront vers les Îles!

 

3. Pour ceux qui désirent être placés avec des amis.

Plusieurs d’entre vous m’on exprimé leur désir d’être placées sur le même site que des amis. Malheureusement, comme je l’avais fait remarquer sur La Coquille de décembre, comme nous arriverons tous ensemble à la même heure à l’accueil du camping, il nous sera impossible de procéder comme par les années passées. Normalement, nous nous occupions (avec une équipe de gentils bénévoles) de placer les gens, de jumeler ceux qui voulaient être ensemble à l’avance sur papier grâce au plan du camping et au temps qui nous était alloué entre chaque arrivée. Le 24 juillet au matin, 80 Safari Condo descendront à la file indienne du bateau, et Daniel ainsi que  l’équipe de Safari Condo arriveront par le même bateau que le groupe. Donc, La seule façon

 

 

d’être jumelé avec des amis est d’arriver à l’accueil un derrière l’autre. Vous serez alors pris en charge par les responsables du camping qui vous attribueront un site. Si vous êtes déjà sur place lors de notre arrivée, allez attendre vos amis à la barrière et conduisez-les sur votre propre site.

 

4. Marquez votre territoire.

Comme tout le monde n’arrivera pas en même temps au camping Le Barachois, il sera plus difficile pour les placiers de déterminer où iront les véhicules si les gens déjà arrivés sont en excursion dans les îles. C’est pour ces raisons que nous avons pensé organiser un petit concours original : Marquez votre territoire!

 

Nous vous invitons donc à déterminer de façon personnelle les limites de votre site, soit avec des rubans de couleurs, des drapeaux, des statuettes de jardin, ou de tout autre manière qui vous convienne.  De cette façon, on saura en tout temps que le site est occupé.  Vous serez invités à voter pour choisir qui a la façon la plus originale de marquer son territoire.

 

5. Électricité : partager l’énergie avec ceux qui en ont le plus besoin.  

Nous allons organiser le coin des autonomes sur la partie du camping qui n’offre pas  d’électricité afin de libérer les terrains munis de bornes électriques pour les gens qui en ont vraiment besoin. Si vous avez des panneaux solaires, que vous prévoyez parcourir les îles d’un bout à l’autre (vos batteries seront toujours à point) ou que le fait de vivre sans électricité ne vous inquiète pas, faites-le nous savoir lorsque nous vous distribuerons la documentation sur le bateau. Nous vous donnerons un carton de couleur qui informera le personnel du camping que vous pouvez venir avec nous  au coin des autonomes. J Nous sommes déjà un beau groupe plein d’énergie, venez nous y rejoindre!!

 

6. Vous êtes arrivés aux îles à l’avance?

N’oubliez pas que vous aurez à partager votre site avec les nouveaux arrivants… Et ils seront nombreux!

 

7. Pochette contenant les informations touristiques, les billets pour le souper ainsi que le programme de la fin de semaine.

Pour les gens qui prendront le bateau de nuit du 23 juillet, votre pochette sera disponible au kiosque d’information touristique du bateau, près du guichet où vous devez payer votre traversée. Pour les autres, les pochettes  se trouveront à l’accueil du camping, bien identifiées à votre nom.  

 

8. Menu pour le souper du samedi soir : Vol-au-vent aux fruits de mer ou chiard à la viande salée. Dans la fiche d’inscription, vous aviez le choix entre les fruits de mer et le chiard à la viande salée. Le choix des deux menus venait surtout du fait que certaines personnes peuvent présenter une sévère allergie aux fruits de mer. Vous trouverez dans votre pochette des billets qui indiqueront au traiteur le choix de menu que vous avez fait. 

9. Pour nos amis condistes des Îles de la Madeleine qui veulent venir à la soirée souper-spectacle seulement. Si vous ne pouvez pas venir au Barachois avec nous, mais que vous désirez venir à notre souper traditionnel qui se tiendra le vendredi 27 juillet à la salle du centre récréatif le l'Étang-du-Nord, voici les informations dont vous avez besoin : 

Lieu: centre récréatif de l'Étang-du-Nord

Arrivée des condistes:(sous la supervision de tante Emma) 18:00h. à 18:30h.

Contes de Tante Emma: 18:30h.à 19:30h.

Souper: 19:30h. à 21:00h. (apportez votre vin et votre boisson)

Musique :groupe de Jocelyn Thériault à partir de 21:00h.

Prix: 36$ par personne

Faites-nous parvenir la fiche d'inscription pour le rassemblement en y inscrivant que c'est pour le souper seulement. Pour le paiement, suivre les instructions qui se trouvent en haut de la fiche. N'oubliez pas de choisir votre menu (vol-au-vent aux fruits de mer ou chiard à la viande salée) et de nous indiquer le nombre de personnes.

 

La Beauce, en toute saison

Par Michèle

On dit souvent que si l’on réside longtemps au même endroit on ne peut plus en apprécier la beauté. C’est faux. Je suis née dans la Beauce ainsi que mon père et son père avant lui et comme eux, j’en suis resté follement amoureuse toute ma vie. J’aime ses courbes douces, la Chaudière imprévisible qui serpente paresseusement en son milieu, et cet arrière pays, où les accents de la Beauce rencontre ceux de la Nouvelle-Angleterre.

 

Au printemps, les champs des deux côtés de la vallée se teintent d’un vert lumineux qui contraste violemment contre le brun des labours. La Beauce s’emplit alors de l’odeur de la terre qui s’éveille et des moissons en devenir. Libre depuis peu de toute glace, la rivière a délaissé les fonds et est entrée sagement dans son lit. Mais son doux murmure ne trompe pas les Beaucerons qui la connaissent depuis si longtemps. Ils savent bien qu’elle peut se mettre à rugir à la moindre pluie et qu’il n’existe aucune saison qui les mette à l’abri de ses colères.

 

L’été, le temps semble se cristalliser. L’air surchauffé porte les parfums du foin coupé. La chaleur écrasante nous oblige à ralentir notre rythme. Le soleil a brûlé le vert des champs et à St-Joseph on peut presque traverser la Chaudière à gué, à l’endroit où s’y jette la rivière des Fermes. C’est aussi la saison ou l’on peut entendre  le chant strident de la cigale, confortablement étendu dans l’herbe, en regardant passer les nuages et en essayant d’y découvrir la  forme d’un dragon ou d’un  bateau. Il y a combien de temps que ça ne vous est pas arrivé? De prendre le temps de prendre le temps……

 

Si la Beauce est généreuse en toute saison, en automne elle se pare de ses plus beaux atours et s’offre sans pudeur aux regards dans une véritable explosion de rouges, d’orangés et de jaunes. C’est comme si la nature poussait un dernier cri de joie avant la grande dormance de l’hiver, avant que la Chaudière ne s’immobilise sous son couvert de  glace et que tout ne se drape d’un voile noir et blanc.

 

J’invite chaleureusement les amateurs de vélo à venir parcourir pendant toute la belle saison  la nouvelle piste cyclable entre Vallée-Jonction et Scott-Jonction. Ce long ruban asphalté (21km aller seulement) longe la rivière Chaudière  tout au fond de la vallée, et vous offre une vue panoramique sur toute sa longueur. Pour les restos, à Vallée-Jonction, vous avec le choix entre le Feuille d’Érable et L’auberge des temps perdus. Au Feuille d’Érable, Jean-Claude, notre Beauceron d’adoption originaire de Nantes, vous offrira un excellent menu midi. Il ne faut pas non plus que vous manquiez de passer faire vos provisions à sa toute nouvelle charcuterie, Au Pied de Cochon. Vous pourrez vous procurer des petits plats finement cuisinés par un charcutier que Jean-Claude a importé directement de France. À l’Auberge des Temps Perdus, Julie et Gilo vous invitent à un voyage dans le temps. Ils ont entièrement rénové la maison Nadeau qui,  bâtie en 1838, est la plus vieille maison de Vallée-Jonction. Les fenêtres de la grande salle à manger s’ouvrent sur les fonds et sur la Chaudière. Bonne bouffe à petit prix dans un décor chaleureux. (La maison Nadeau est la demeure de l’arrière-arrière-arrière-arrière-grand-père de Daniel!) L’auberge se situe tout au bout du boulevard Rousseau, vers St-Joseph.   Pour un petit peu de gastronomie, le Val des Sens, près de la gare de Vallée, vous offre un menu sophistiqué, concocté à partir des  produits du terroir. Giovani, le propriétaire, s’est monté une cave à vin extraordinaire. À Ste-Marie, la piste de vélo passe juste à côté de l’information touristique. Vous pourrez sûrement y trouver une foule d’informations afin de complémenter votre séjour chez-nous. Vous  débutez votre balade à Vallée-Jonction au petit parc municipal sur le boulevard Rousseau (le long de la rivière).

 

Pour la nuit, 2 choix s’offrent à vous :

 

1 : Le parc municipal sur le boulevard Rousseau à Vallée-Jonction

2 : Havre d’un soir (voir votre  liste ou la liste sur internet pour les coordonnées) :

L’usine à St-Frédéric

Benoit et Cheryl à Vallée-Jonction

Daniel et Michèle à Sts-Anges (maison de campagne au milieu de sucreries)

 

Vous êtes les bienvenus chez-nous, les bienvenus dans la Beauce! J

Clémence : vedette au musée canadien des civilisations

 

ndlr : Madame Clémence Lessard est une propriétaire de Safari Condo depuis quelques années déjà; c’est elle qui avait fait paraître une série de dessins dans la Coquille, l’an dernier. En plus d’aimer voyager et faire du camping, elle est aussi une artiste qui est en voie d’acquérir une notoriété nationale. Nous reproduisons, ici, un article paru dans le journal régional.

 

À l'été 2005, Jean-François Blanchette, conservateur au Musée canadien des civilisations, découvrait par hasard un totem qui trônait sur la pelouse de Clémence Lessard à St-Joseph. Un an plus tard, cette trouvaille devenait le prélude d'une grande aventure qui mènera Clémence au Musée et plus loin encore.

L’institution culturelle de Gatineau qui reçoit en moyenne 1,3 million de visiteurs par année, présentera en mai 2008 une exposition portant sur les trésors de l’art populaire au Québec. Jusqu’en avril 2009, trois siècles de créations québécoises couvriront 580 mètres carrés de l’une des salles du musée.

 

Jean-François Blanchette qui arpente le Québec en quête d’artiste et d’œuvre rattachés au domaine de l’art populaire s’est de nouveau arrêté chez Clémence à l’été 2006. Tout de suite, il a été conquis. D’abord, la production de l’artiste joseloise, qui s’adonne surtout à la sculpture, mais aussi à la peinture et au dessin, concordait avec les objectifs de l’expo.

Un rôle de premier plan

 

Or, il y avait plus! La volubilité de Clémence et sa facilité à exprimer son art lui vaudront des rôles supplémentaires. Comme le Musée veut susciter une approche qui interpelle le visiteur, relate Jean-François Blanchette, on retiendra les services de Clémence pour quelques journées d’animation.

 

Une équipe viendra aussi à Saint-Joseph réaliser un vidéo qui pourra être visionné à la sortie de l’expo. Il mettra en évidence le besoin de créer sans contraintes sociales ou autres.

 

Selon le scénario de l’exposition, quelque 400 pièces représentant l’art populaire dans toutes ses variantes seront exposées. Sept artistes québécois occuperont cependant l’avant-plan. Une partie de leur œuvre, une vidéo, un cahier de vie et d’autres particularités de leur production seront présentés à l’intérieur d’îlots. Clémence sera au nombre de ces artistes.

 

Jusqu’en France

 

L’expo demeurera à Gatineau pendant un an. Après, elle sera proposée à d’autres musées. La version itinérante reste à définir, mais déjà, une vingtaine d’institutions muséales ont démontré leur intérêt à exposer l’art populaire du Québec à l’intérieur de leurs murs. Ces musées sont situés au Canada, aux Etats-Unis et en France.

 

À la découverte de la Floride

Par Luc Foisy

 

Qui n’a pas déjà été dans l’état américain le plus ensoleillé (Sunshine State) ou ne désire pas y aller lors du prochain hiver québécois ? C’est ce que mon épouse Henriette et moi avons fait au cours du mois de mars 2006. Alors, voici quelques informations à l’attention de condistes intéressés à découvrir la Floride.

 

En premier lieu, il est suggéré de vous procurer le «Guide de la route de la Floride du CAA » et leurs cartes routières du Nord-Est  et du Sud-Est américain ainsi que celle de la Floride. En second lieu, si vous avez accès à internet, il y a intérêt à vous documenter sur les parcs, villes et lieux que vous pensez visiter et il est recommandé de faire vos réservations de camping pour les mois de mars, avril et mai. Enfin, un arrêt au Centre des visiteurs à l’entrée de la Floride vous permettra d’obtenir l’information utile pour la ou les régions que vous désirez visiter.

 

Vous pouvez opter de visiter l’ensemble de la Floride, ce qui implique un parcours de 8000 à 10 000 km  et quelques semaines de votre temps, ou encore vous pouvez choisir une destination et ainsi limiter le kilométrage et le temps de déplacement. Il est suggéré de choisir les State Parks ou les State Recreational Area de la Floride pour camper (www.FloridaStateParks.org) : vous pouvez réserver 11 mois à l’avance (pas plus de 14 jours de camping en principe) en contactant  le site internet  www.ReserveAmerica.com  ou en appelant le numéro sans frais 1 800 326-3521. Dans les villes, le réseau de camping KOA est bien établi, mais parfois dispendieux. Comme sites de dépannage, on peut toujours utiliser bien sûr les Wal Mart ou les Flying J.

 

Voici donc quelques endroits intéressants de la Floride :

 

* Amelia Island – ville touristique  Fort Clinch State Park (camping au cœur de la ville)

* St-Augustine – ville historique Anastasia State Recreational Area (En bordure de mer avec des dunes extraordinaires et à proximité de la ville de St-Augustine)

* Walt Dysney World Resort   Fort Wilderness Campground : camping de luxe sur le site de Dysney World près de Orlando. Forfait de visite est préférable pour découvrir Dysney World.

* St-Petersburg / Madeira Beach Resort - Camping KOA - www.stpetersburgkoa.com

 

* St-Petersburg Fort Desoto Park Campground – parc régional dans le Pinellas County sur le Golfe du Mexique  (réservation 6 mois à l’avance et pour maximun de 14 jours en composant au Parc le (727) 582-2267 ou au bureau de  Clearwater le (727) 464-3347. Les sites 1 à 85 sont localisés sur le bord de l’eau et sont faits pour les Pop-up van.

* Sarasota - la plage et le village de Siesta Key Oscar Scherrer State Park : ce parc est à proximité de la route et non de la mer mais est très bien équipé.

* Sanibel Island  près de Fort Myers.             www.sanibelisland.com http://sanibelcamping.com/index.htm Lieu de détente, de vélo, et de plage.

* Fort Myers et Naples Collier –Seminole Sate Park : de ce parc on peut visiter la partie ouest du parc national des Everglades … Everglades City

* Parc national des Everglades Camping de Long Pine Key du côté Est – Prendre note que le village de Flamingo au sud du parc a été totalement dévasté par le dernier ouragan à l’automne 2005.

* Long Key State Park Le camping de ce parc est situé à mi-chemin des Keys le long de la route et à côté de la plage avec des installations récentes. A environ 65 miles de Key West.

* Bahia Honda State Park                à 35 miles de Key West,  le camping de ce parc donne sur une lagune et est fort recherché.

* Big Pine Key Fishing Lodge Campground  (305) 872-2351 est un excellent camping privé à 33 miles de Key West.

* Sebastian Inlet State Recreational Area ou encore Long Point Park – Ce dernier terrain de camping est administré par le comté de Brevard :(321)952-4532 ou [email protected]

* Titusville Manatee Hammock Campground  - camping du comté de Brevard – Près du Centre spatial Kennedy et près du Merritt Island National Wildlife Refuge (321) 264-5083 ou [email protected]

 

Autres endroits intéressants sur le trajet :

 

Myrtle Beach State Park en Caroline du Sud  www.southcarolinaparks.com  Camping à proximité de la plage et au cœur de Myrtle Beach

Skidaway Island State Park  près de la très belle ville de Savannah en Georgie

Jekyll Island Campground en Georgie.  Réserver à l’avance  1 -866-658-3021 ou

(912) 635-3021 ou  [email protected]  Lieu de destination pour vélos, golfe et plage.

 

La Floride nous propose une grande diversité de lieux à visiter et d’activités à pratiquer. Les dunes et les marais caractérisent les paysages côtiers de la Floride. On peut y observer de nombreux oiseaux aquatiques et les chanceux verront probablement des lamantins. La plage et la pêche constituent sans doute les plus grandes attractions.

 

Alors, il n’en tient qu’à vous de découvrir la Floride selon vos goûts et vos aspirations.

 

Bon voyage.

 

Un chauffe moteur respectueux de l’environnement

 

Tous les véhicules GM à partir de 2006 sont équipés d’un chauffe moteur qui ne se met en marche qu’à partir de -18C. Donc, si vous branchez votre Safari Condo pendant une semaine de grands froids et si la température passe la barre de -18C et plus, ne vous inquiétez pas si le chauffe moteur de fonctionne pas.  À cette température, le chauffe moteur  n’est pas nécessaire pour le bien être du moteur et ça économise nos ressources énergétiques. 

 

Merci à M. Labrie qui nous l’a fait remarqué. Ce dernier, croyant avoir affaire à un chauffe moteur défectueux, a obtenu ce détail technique de son concessionnaire.

 

 

Des nouvelles de Daniel

Par Daniel

Notre dernier projet aura pris plus de 18 mois de gestation avant de voir le jour.  À l’automne 2005, je me suis mis à dessiner les plans d’une petite roulotte. Je trouvais que  les roulottes dites légères qu’on retrouvait sur le marché  n’étaient  pas si légères que ça et que bien peu d’entre elles pouvaient être remorquées par une auto de petite ou même de moyenne cylindrée. Notre liste de priorités incluait un toit mobile afin d’avoir un intérieur le plus haut possible, mais une fois fermée l’Alto puisse  entrer dans un garage. Elle devait aussi être très légère, être composée le plus possible de matériaux recyclables et, bien sûr, posséder un aérodynamisme à fendre l’air. Une fois les plans dans l’ordinateur, nous sommes allés faire passer des tests d’aérodynamisme. La firme avec laquelle nous avons fait affaire possède un programme informatique qui permet d’effectuer ces tests virtuellement, sans avoir recours à des maquettes. Ceci nous permettait de faire des changements à nos plans initiaux beaucoup plus facilement et d’entrer les proportions d’une roulotte traditionnelle puis de faire la comparaison avec les plans de l’Alto. Nous avons découvert que la forme de l’Alto produisait 75% moins de traînée aérodynamique qu’une caravane de 16’ traditionnelle. C’était vraiment une excellente nouvelle.

 

Pour la légèreté, nous avons opté pour l’aluminium et un matériel que l’on appelle le nid d’abeille. Nous avons appris à faire des sandwiches! Un cœur en nid d’abeille entre deux feuilles d’aluminium pour les murs, un cœur de nid d’abeille entre deux feuilles de formica pour certaines pièces des cabinets et même genre de construction pour le plancher. Il faut dire que nous travaillions déjà avec le nid d’abeille depuis bientôt 2 ans. Il entre dans la fabrication des toits de vos véhicules et aussi dans la planche mobile du lit au 2e étage. C’est un matériel léger, isolant et qui donne beaucoup de rigidité à la construction.

 

Nous avons présenté l’Alto au mois de mars au salon des véhicules récréatifs de Montréal. Pour moi, c’était un grand moment que de présenter le fruit de 18 mois de travail. Et si les gens n’aimaient pas!  Personne, à part les employés de l’usine, n’avait vu l’Alto et j’avais hâte de voir la réaction du public. Mais, heureusement, tout s’est merveilleusement bien passé et la réaction des visiteurs du salon fut plus que positive. La construction de l’Alto à grande échelle n’affectera aucunement celle des Safari Condo puisque nous avions déjà acheté, il y a presque deux ans, l’immeuble qui est en face de notre usine actuelle en prévision de ce projet. Il y aura deux lignes de montages bien distinctes, mais elles fonctionneront avec la même source d’énergie : la passion.