La Coquille
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Bulletin d’information des propriétaires de Safari Condo vol. 6 num. 1, Avril 2004


 


Du courrier des USA!

 

Par Richard Merry

 

Chers amis de Safari Condo,

 

Je voudrais vous remercier pour le calendrier ainsi que pour la version anglaise de La Coquille. Ma sœur a étudié le français à l’université, mais comme ça fait déjà longtemps, nos tentatives de traductions des éditions précédentes laissaient vraiment à désirer. Lire les récits des grands voyages qu’ont fait les autres condistes a été un bon remède contre les blues de l’hiver et une inspiration pour mes prochaines aventures dans l’année qui s’en vient.

 

Mes vacances de l’an dernier étaient mes premières en Safari Condo. Dans le passé, j’étais propriétaire d’une Safari modifiée mais cette dernière n’avait pas de toit ouvrant. Quelle différence! Avec ma Safari Condo, j’ai fait deux grandes expéditions.

 

En mai, je suis parti pour un voyage de deux semaines qui m’a emmené à travers les Carolines jusqu’à la région des Outer Banks, à Kitty Hawk plus précisément, où j’ai pu observer les préparatifs en vue des célébrations du premier vol des frères Right. Puis je suis monté jusqu’aux  Smoky Mountains afin de me joindre à un rassemblement de  randonneurs de l’Apalachian trail, qui se tenait dans le sud de la Virginie. Partout où je m’arrêtais, ma Safari Condo attirait les commentaires intéressés des campeurs tout autour. Plusieurs me demandaient le numéro de téléphone ou l’adresse du courriel de la compagnie.

 

J’ai quitté la Georgie à la dernière semaine de juin pour un voyage de deux mois qui devait me faire traverser le Colorado et toute la partie Nord-Ouest des États-Unis. Mon aventure s’intitulait : «Les parcs nationaux et toutes les forêts que je n’ai pas encore vues». Ce périple incluait, les Rocheuses, le mont Rushmore, Crater Lake, le mont St-Helens, le Parc national Theodore Roosevelt et la forêt nationale de Big Horn Mountains dans le Wyoming. J’ai visité à nouveau beaucoup d’endroits que j’avais déjà vus et j’ai fait plusieurs belles randonnées. Ma Safari Condo s’est avérée un extraordinaire camp de base roulant et, une fois encore, a attiré une foule de visiteurs à mon site de camping.

 

Merci pour votre aide, pour rendre ces aventures encore plus agréables et, sans contredit, plus confortables.

 

Merci !

 

Richard Merry,  un condiste de Georgie.

 

 

La force du partage

 

Par Michèle

Les salons du printemps sont l’occasion  pour Daniel de voir dans la figure des gens si les inventions et les  améliorations qu’il a concoctées tout au long de l’année auront une longue vie ou se retrouveront à la filière bel essai, mais pas terrible.  Si les gens sont souvent trop polis pour le dire, leur langage corporel lui, ne ment jamais.  Un salon est le seul média qui, contrairement aux journaux ou à la télé, ne possède pas qu’une bouche, mais aussi des oreilles et des yeux.

 

C’est aussi là que nous rencontrons une foule de nos clients venus voir nos nouveautés ou simplement nous serrer la pince et jaser un petit brin. C’est en vous écoutant parler lors de ces brèves rencontres que j’ai pris conscience de  toute la force de notre groupe. Vous me parliez de dunes habitées par des chevaux sauvages où l’on pouvait dormir bercé par la mer, d’île au milieu du St Laurent où notre Safari Condo passe la nuit chez l’habitant, de chili incendiaire dégusté sur fond de bayou.    Pendue à vos lèvres, mon cerveau-GPS (ici j’entends Daniel s’étouffer de rire) dessinait déjà la route que j’emprunterais pour m’y rendre lors de mes prochaines vacances. Comment se faisait-il que je ne connaissais pas ces endroits enchanteurs, ces odeurs du sud ou, pire, ce petit coin du Québec pourtant si près de chez-moi. La réponse est simple: le monde est immense et la vie est trop courte. Imaginez ce qu’on pourrait apprendre avec 1200 vies… L’expérience que l’on emmagasinerait en 84,000 ans!  C’est ce que notre groupe nous offre, un raccourci à travers le monde, un billet au premier rang pour profiter au maximum du grand spectacle de la vie.

 

L’extraordinaire ne se retrouve pas que dans les grandes expéditions mais aussi dans ces petits moments magiques que nous vivons tous lors de nos escapades à bord de nos Condos. Une odeur de foin mouillé, le souffle des baleines fendant la brume, une partie de scrabble au milieu du St Laurent avec de bons amis  ou une nuit de Noël passée sur le bord du fleuve, du côté de Lévis, avec le Château Frontenac comme toile de fond. Ces moments et ces images n’existent que dans mon album de souvenir, instants fugaces, mais combien précieux qui reprennent aussitôt vie lorsque je les partage avec vous. Vous aussi  avez épinglé vos moments parfaits dans vos album à souvenir où ils n’attendent que d’être libérés,  fin prêts à s’envoler et à être partagés.

 

Prenez votre crayon, asseyez-vous à votre clavier et racontez-nous votre endroit secret, que ce soit le Yukon ou une fin de semaine passée sur le stationnement en face du Musée de la Civilisation de Québec. Ce n’est pas l’endroit qui importe mais le bonheur et la beauté que vous y avez trouvés.

 

HAVRE D'UN SOIR, 30 CAMPINGS À TRAVERS TOUT LE QUÉBEC!

Si vous faites partie du groupe havre d'un soir et que vous déménagez, n'oubliez pas de nous en avertir. Les nouveaux propriétaires seraient peut-être surpris au matin de découvrir une Safari Condo à leur porte!

Michèle

 

Les conseils de Daniel

 

GPS ou global positionning system

 

Le GPS est un outil de plus en plus répandu chez les voyageurs et une façon extraordinaire de savoir à tout moment où l’on se trouve en plus d’avoir une foule de renseignements au bout des doigts. Si ce système peut paraître assez récent, en aviation je m’en servais déjà depuis 1989. À l’origine développé par l’armé américaine, l’utilisation du GPS s’est rapidement étendue à l’aviation civile et à la marine commerciale et de plaisance. Au début, les appareils étaient assez volumineux et surtout très dispendieux, mais en même temps d’une utilité non discutable et d’une très grande précision. Contrairement au téléphone cellulaire qui ne fonctionne que dans les régions habitées, le GPS fonctionne partout sur la planète à condition que votre antenne voie le ciel. Au fil des ans, le prix des appareils a baissé, ils sont devenus miniatures et maintenant on les utilise partout : arpentage, aviation, marine, plein air, construction et automobile.

 

C’est bien sûr de l’application automobile dont je veux vous entretenir plus en détail. À noter qu’à part l’achat de l’appareil, vous n’avez pas de redevances à payer. Vous avez accès à un réseau de satellites et ce tout à fait gratuitement. Il existe deux sortes de GPS, le petit appareil autonome portatif et celui qui doit être relié à votre ordinateur.

 

GPS autonome portatif : (Appareil autonome mais qui peut être aussi branché à votre portable.)

 

Dans la première catégorie, vous retrouverez le Garmin 295 et le Garmin Street and Pilot, qui peuvent être utilisés dans la voiture mais aussi sur le bateau ou en randonnée plein-air. Le Garmin 295 est très abordable, entre 500$ et 600$ (n’oubliez pas qu’il est autonome et que vous n’avez pas à acheter un portable!) mais sortez vos lunettes de lecture, car l’affichage  est très petit. Même chose pour le Garmin Street and Pilot quoique plus facile à lire avec son écran couleur. Il possède des cartes très détaillées et son avantage de taille réside en sa capacité à vous guider vocalement, en plusieurs langues. Il vous avertira à l’avance des sorties à prendre ou des rues à prendre en ville. Si votre style de vie vous commande un appareil autonome portatif, ces appareils peuvent aussi être branchés  à votre ordinateur et, à l’aide de votre logiciel de cartes routières, il pourra vous fournir des cartes de grande dimension, en couleur et très détaillées.

 

GPS qui doivent être branchés à votre ordinateur:

 

L’autre  type d’appareil est minuscule, ne fonctionne qu’avec votre ordinateur, est facile à utiliser avec un seul branchement et  ne nécessite pas de pile.

 

Personnellement, j’utilise déjà le logiciel de Microsoft Streets and Trips (70$ à 100$ cdn) sans GPS, et aussi le GPS Earthmate de Delorme (199$ cdn) qui est livré avec un logiciel de carte intégré.

 

Le logiciel Streets and Trips vous offre des cartes beaucoup plus détaillées des villes et villages au Canada. Vous pouvez même tapez l’adresse ou le code postal désiré et le programme localisera instantanément cet endroit sur la carte. Si vous couplez ce logiciel à un GPS, l’information supplémentaire est très limitée. Cependant, vous saurez en tout temps où vous êtes sur la carte : une petite voiture représente votre véhicule sur la route en temps réel. On vous donne  aussi quelle est votre altitude par rapport au niveau de la mer.

 

L’ensemble Delorme, quant à lui, possède des cartes canadiennes plus rudimentaires pour trouver une adresse en ville mais est très suffisant pour planifier un voyage. Par contre, les cartes américaines sont très détaillées, presque autant que celles de Microfoft (Streets and Trips). La grande force de ce GPS réside dans sa facilité d’utilisation et d’installation parce justement le logiciel de cartes (Streets Atlas 2004) et le GPS sont faits pour fonctionner ensemble. Les fonctions du GPS y sont beaucoup plus sophistiquées et nombreuses. On y retrouve  un guidage vocal (anglais seulement), un indicateur de vitesse, de cap et d’altitude, un indicateur satellite. Ce programme peut laisser une trace de votre passage sur la carte, vous dire combien il vous reste de kilomètres et de temps avant le prochain changement de route, ou le prochain arrêt , ou la fin du voyage. Il vous indique aussi en gros caractères  les changements de route à venir. Si le GPS est branché, il peut se mettre en route automatiquement dès l’allumage de l’ordinateur. Vous pouvez aussi choisir d’avoir toujours la carte positionnée dans le sens du déplacement. L’ordinateur à bord de votre Safari Condo deviendra vite une pièce indispensable parce qu’en plus de se transformer en atlas routier grâce au GPS, avec l’aide d’un synchroniseur, il se transformera en téléviseur. De plus, il vous servira de lecteur DVD pour vos soirées de cinéma et vous branchera sur le monde par le courrier électronique.

 

Nouveautés 2004

 

Après un hiver très occupé, nous entamons la prochaine saison avec de nouveaux produits qui peuvent être installés sur la plupart de vos véhicules.

 

La tente cuisine :

 

La tente cuisine (vous pouvez la voir sur www.safaricondo.com) est finalement prête. Lorsque je me suis lancé dans ce projet, je ne savais pas dans quoi je m’embarquais, car ce n’est pas un, mais bien cinq modèles de  tentes cuisines que nous avons dû développer en bout de ligne. Nous avons donc des tentes cuisines différentes pour tous les modèles de Safari Condo suivants : 16, 18 et 20 pieds avec toit de toile et pour les 18 et 20 pieds avec toit électrique.  Notez ici que la tente est la même, c’est simplement la façon de la fixer au véhicule qui est différente. Nous nous retrouvons, malgré tout, avec des restrictions sur le 18 et 20 pieds avec chauffe-eau au propane. Nous ne pourrons vendre la tente pour l’instant si vous possédez ce chauffe-eau (exception faite du 20’ toit électrique avec le chauffe-eau au propane) parce que  la toile de la tente cuisine passe pratiquement sur la bouche d’échappement des gaz de combustion du chauffe-eau. Pour régler ce problème, je suis à la recherche d’un tissu à l’épreuve du feu. Si vous avez des idées à ce sujet, je suis ouvert à toutes vos suggestions.

 

L’air climatisé amovible :

 

C’est un air climatisé qui s’installe pour l’été dans la fenêtre arrière du côté conducteur sur les 18 et 20 pieds. Stéphane (mon frère) et moi avons développé et testé ce produit l’été dernier. Pendant l’hiver nous en avons peaufiné l’aspect esthétique et fait fabriquer les moules pour les pièces en fibre de verre. Actuellement son prix sera de 695$ incluant l’installation initiale. Installer ou enlever ce produit prendra environ 20 minutes. Nous aurons quelques unités en location cet été au coût de 195$ pour le premier mois et 75$ pour les mois suivants. Ceci inclus l’installation et la désinstallation au retour. Vous aurez aussi l’option de l’acheter en ne payant que la différence lors du retour.

Il y a aussi une exception pour l’air climatisé amovible qui ne peut s’installer si vous avez une extension arrière (LPlus ou MPlus)

 

Support à vélos pivotant :

 

Notre nouveau support pivotant à gauche fut au départ développé par un de nos clients, M. Jean Laroche de Montréal. Nous offrirons ce produit en version 3 ou 4 vélos. Ce type de support est déjà offert par Thule et Yakima, mais ils sont  beaucoup plus complexes à manipuler et ouvrent vers la droite et deviennent ainsi très encombrants pour la porte arrière. La portière arrière droite de nos véhicules est celle que nous ouvrons la plus souvent et un support ouvrant sur la droite est incompatible  avec la tente cuisine. Pour ceux qui étaient au rassemblement de juin dernier, vous vous souviendrez que M. Sylvio Leblanc de Rimouski avait gagné le deuxième prix au concours du savant fou avec un support semblable.

 

Table pliante mobile (série S) :

 

Table pliante de 20’’X40’’ qui se range à l’arrière du siège conducteur et qui permet de manger face à face sur la même table (un à l’avant, l’autre à l’arrière). Cette table est portative, vous pouvez donc la déplacer au besoin et même la déménager à l’extérieur. Elle se plie en deux et vous avez alors une table de 20’’X20’’. Actuellement la table se vendra 195$ avec nos couleurs d’intérieur actuelles et 295$ avec les anciennes.

 

Panneaux solaires :

 

Les ventes de panneaux solaires augmentent de jour en jour et, jusqu’à maintenant, nous n’avons eu aucun mauvais commentaire.  Les réactions les plus enthousiastes proviennent de ceux qui possédaient déjà une Safari Condo et qui ont fait ajouter ce produit. Ils ont constaté combien la combinaison de nos frigos NovaCool  avec le capteur solaire est extraordinaire.

 

 

Du service à faire?

 

Si vous avez du service à faire, n’attendez pas en juin : ce sera  la cohue. Il ne faut pas oublier qu’il y a maintenant plus de 550 Safari Condo sur la route.

 

Note : il n’y aura pas d’atelier de service au rendez-vous de Gatineau en juin 2004. Nous pourrons installer  des moustiquaires de porte latérale sur rendez-vous et nous pourrons aussi vous apporter des pièces si vous appelez au préalable. Nous aurons aussi notre condo-boutique sur place comme par le passé.

 

 

Centre de service pour la région de Montréal :

 

Depuis le printemps 2003, nous avons une entente de service avec   Clinique  de la roulotte MD, 200 Ruisseau Desnoyers, L’Acadie. Tél : 450-346-4116 FAX : 450-346-7967. Notez que certaines réparations complexes devront encore être exécutées à l’usine

 

La belle saison :

 

La belle saison est à nos portes  et à partir de la mi-avril vous pourrez sortir vos véhicules de l’hivernage. N’oubliez pas  de bien rincer la plomberie (voir votre manuel) et de désinfecter avec un petit peu d’eau de javel.

 

 

Disques de frein (Reprise)

 

Ce n’est un secret pour personne, s’il est une composante sur nos Safari que GM se devait d’améliorer c’était bien les freins. En 2003, la Safari s’est en effet vu  doter de quatre freins à disques ce qui a grandement amélioré ses performances de freinage ainsi que la durée de vie du système.

 

Pour  les propriétaires de Safari, construites avant 2003, nous avons trouvé un fabricant de disques de freins haute performance comme ceux que l’on retrouve sur les Porsche.  Ce disque est troué, ce qui dissipe beaucoup mieux la chaleur. Il doit être couplé avec les bandes d’origine GM ou des plaquettes céramique. Ils devraient avoir une vie de 2 à 3 fois plus longue que ceux de GM. Ces disques coûteront un peu plus cher que les copies des pièces GM que vous pouvez trouver sur le marché, mais seront moins dispendieux que des disques originaux. Il en coûtera 249.95 le disque pour la Safari et notez qu’ils seront aussi disponibles pour les séries M et L. Pour plus d’informations : 877-806-3666.

 

Erratum :

 

Dans ma chronique sur l’électricité de la dernière Coquille, mon bon ami Denis Drouin (vous connaissez tous Denis) m’a fait remarquer que j’avais fait une erreur. Dans l’article Vos batteries, le cœur de votre système électrique, au paragraphe ‘’onduleur’’, lorsque je vous dis de mettre la clef à la position accessoires, j’aurais dû ajouter que ce n’était valide que pour les véhicules à partir de 2001. Pour les véhicules 16 pieds, modèles  2000 et moins, il faut mettre la clef sur ignition (tourner vers l’avant jusqu’à ce que les témoins s’allument dans le tableau de bord) Merci, Denis.

 

Bonne saison de camping!

 

Daniel

 

Le Mexique démystifié

Par Hélène Serré

«Vous n’avez pas peur des banditos?» Cette question nous est toujours posée lorsque nous avouons avoir conduit notre véhicule au Mexique. Non seulement l’avons-nous conduit , mais cette année nous avons fait du camping pendant deux mois tout en explorant ce merveilleux pays. C’était notre sixième voyage en voiture à travers le Mexique, mais cette fois-ci, avec la liberté et l’indépendance que nous offre notre Safari Condo : ce fut le bonheur total.

Les routes, en général, ressemblent à nos routes secondaires. Il y a par contre, certaines routes qui sont terribles. Des nids de poules? Plutôt des nids d’autruches. Un problème pour les gros motorisés, mais pas pour nous, petits condistes. Nous avons accès partout sans aucun ennui.

Les villes frontalières sont horribles, on n’en parlera même pas. Il suffit de dire que l’on doit s’en éloigner dès que l’on a passé les douanes, toujours en faisant attention à notre vitesse. Les grandes villes, comme toutes les grandes villes d’ici, abritent des indésirables et exigent une certaine précaution.

Mais une fois à l’intérieur du pays, les gens sont très gentils et se font un devoir d’être à notre service, surtout quand nous sommes Canadiens. Les paysages en montagne sont époustouflants, les plages sont magnifiques et les villages, parfois très pauvres à nos yeux, sont toujours remplis de gens heureux et accueillants. Le pays abonde de ruines mystérieuses et la vie des Indiens dans les montagnes du Chiapas est des plus intrigantes. Vous avez déjà observé, dans une église où le litre de Coca Cola fait partie intégrale d’un rite, le sacrifice d’une poule? Chaque jour apporte une nouvelle expérience.

Il y a des terrains de camping dans toutes les régions du Mexique...pas comme chez-nous, mais très sécuritaires et pas cher. Mais il y a aussi plein d’endroits où passer la nuit sans services. Au cours de notre périple nous avons dormi sur des plages désertes, en bordures de rues dans des petites villes, dans la cour d’un orphelinat (il y a toute une histoire reliée là-dessus!) dans un stationnement de Wal mart, et sur le terrain des magnifiques nouveaux postes d’essence qui parsèment les routes en abondance et qui nous accueillent en offrant sécurité et toilettes très propres. Et vous voulez maintenir contact avec vos proches? Vous trouverez un service internet dans chaque petit village.

Oui, il y a des histoires d’horreurs qui circulent, normalement propagées par des gens qui ne sont jamais allés au Mexique. Mais pour vivre une aventure de rêve et non de cauchemar, il suffit de connaître quelques mots d’Espagnol, de ne jamais conduire le soir (les animaux qui dorment sur le pavé chaud ne portent pas de réflecteurs), de toujours observer les lois, d’être poli, patient et de bonne humeur. Enfin, le meilleur passe-partout que vous pouvez posséder est un grand sourire.

Hélène Serré, Gatineau

Hélène et Robert Serré nous présenteront leur voyage, lors  d’une conférence, à la rencontre annuelle de Juin 2004 à Gatineau.